Circular Business Hub Luxembourg Le Luxembourg se positionne comme un pôle de l’économie circulaire

Tandis que de plus en plus de pays reconnaissent la nécessité d’adopter une économie circulaire, le Luxembourg s’est déjà positionné au niveau international comme un pôle en la matière et a, au cours des cinq dernières années, renforcé sa visibilité par une série d’initiatives. Toutes ont pour objectif d’attirer les investissements et la technologie nécessaires à l’économie circulaire, mais aussi de favoriser la collaboration internationale.

En effet,  grâce à sa bonne connectivité sociale, institutionnelle et économique, ainsi qu'à ses secteurs TIC et financier très performants, le Luxembourg est un banc d'essai prometteur pour les modèles commerciaux émergents de l'EC.

En soutenant de nouvelles activités commerciales, en promouvant le concept circulaire au-delà de nos frontières et en collaborant avec d’autres pays et régions, le Luxembourg veut se positionner comme un centre d’excellence au sein de cette nouvelle économie. Les exemples ci-dessous illustrent le potentiel du Luxembourg, en tant que pôle de l'économie circulaire. De plus amples informations sont disponibles dans la rubrique secteurs et projets.

Pour plus d'informations sur les possibilités d'investissement et de support à l'entrepreneuriat circulaire, veuillez visiter le point de contact de Luxembourg Trade & Invest.

Soutien aux entreprises

Comme pour tout pôle industriel, un des éléments essentiels est le soutien disponible pour favoriser le développement d’un cluster d’entreprises. Ensemble, les ministères luxembourgeois de l’Économie et des Finances recherchent les moyens de créer un environnement d’affaires qui aidera les entreprises proposant des produits et des services d’économie circulaire à prospérer.

Par ailleurs, le gouvernement a également introduit une augmentation des subventions disponibles pour les entreprises qui rejoignent son programme de relance économique post-COVID-19. Outre une subvention de 30 %, les projets de développement d’entreprise éligibles peuvent également, pour autant qu’ils contribuent à la mise en place d’une économie circulaire au Grand-Duché, bénéficier d’une subvention supplémentaire de 20 %.

Élaborer des normes

En ce qui concerne le secteur industriel, le Luxembourg contribue, avec la création de la Product Circularity Data Sheet, à élaborer des normes en matière d’économie circulaire. La PCDS est conçue pour être un modèle de données fiables sur les propriétés circulaires d’un produit. Lancée en 2019, cette initiative bénéficie du soutien de plus de 50 entreprises provenant de douze pays européens et vise à jeter les bases d’une future norme internationale. À l’instar d’autres initiatives, son objectif est de faire du Luxembourg un synonyme d’économie circulaire au niveau mondial.

Autre exemple: plusieurs ministères luxembourgeois participent à l'élaboration de lignes directrices visant à rendre les zones d'activité économique plus circulaires, créant ainsi un cadre favorable à "l'écologie industrielle" pour les entreprises.

Renforcer les connaissances

Une autre stratégie de promotion du Grand-Duché en tant que pôle de l'économie circulaire consiste à organiser des événements à l’intention d’un public international. Le Luxembourg a ainsi accueilli en 2015, au cours de sa présidence au Conseil de l’Union européenne, une conférence sur le Financement de l'économie circulaire, accompagnée de la publication d’un rapport sur le sujet en collaboration avec la Banque européenne d’investissement. Le pays a également accueilli, deux ans plus tard, un événement de trois jours intitulé Circular Economy Hot Spot, lequel visait à présenter des projets pilotes à quelque 200 délégués du monde entier. Les visites d’État des Pays-Bas et de la Belgique, en 2018 et 2019, avaient pour thème principal l’économie circulaire.  

Collaboration transfrontalière

Des occasions comme celles-ci reflètent l’importance du dialogue avec nos partenaires clés. Depuis 2016, le Luxembourg participe à  une initiative rassemblant des entreprises, des universités et des organismes gouvernementaux de la Grande-Région. Conçue pour soutenir les entreprises du secteur des technologies environnementales, cette initiative, Greater Green, est cofinancée par le programme INTERREG de l’UE.

Greater Green couvre notamment l’économie circulaire et le recyclage, et vise à aider les PME de Rhénanie-Palatinat, de Sarre, de Lorraine, de Wallonie et du Luxembourg à créer de nouveaux produits et à accéder à de nouveaux marchés. Le fil conducteur de tous ses projets est l’innovation et la coopération transfrontalière. Plus largement, le Luxembourg souhaite également encourager les citoyens, les communes transfrontalières et les décideurs politiques à collaborer en vue d’élaborer des solutions communes aux défis posés par l’économie circulaire.

Dernière modification le